Mieux comprendre les différences entre les riz

Patricia, Naturopathe, vous livre quelques conseils pour mieux comprendre les différences entre les riz.

Les différentes formes de riz
- Le riz à l’état naturel : Après récolte, la céréale n’est pas consommable. Elle doit être « usinée », c’est-à-dire nettoyée, séchée et stockée sous forme paddy (non décortiqué) dans un lieu à température et humidité contrôlées (pour éviter les mycotoxines).
- Le riz complet : la céréale est décortiquée, triée et tamisée.
- Le riz brun ou « demi-complet » subit une légère abrasion, permettant d’en réduire le temps de cuisson.
- Le blanc ou « blanchi » a été entièrement poli : on a ôté la totalité du péricarpe (partie qui enrobe la graine).


Les bienfaits du riz complet et du riz demi-complet

Le riz complet présente tous les éléments constitutifs du grain. Il est plus nutritif que le blanc (130 cal/100 g de riz cuit, contre 90 pour le blanc). Ses sucres lents entraînent une hausse de glycémie moindre que le pain ou la pomme de terre.

Plus un riz est complet, plus il contient d’éléments nutritionnels : sels minéraux (magnésium, phosphore, calcium, potassium, silicium, fer, cuivre, zinc), vitamines A, B (notamment la B1, ou thianine dont la carence est fréquente), D, E, F.

Le riz blanc, entièrement décortiqué, a perdu l’essentiel de ses vitamines et minéraux lors de son polissage. On privilégiera toutefois un riz demi-complet ou complet bio, sans pesticides, car l’enveloppe des grains concentrent les résidus chimiques.

Retour vers le site